LA PROCHAINE VISITE GUIDÉE


 

"MAISON DES HOMMES, MAISON DE DIEU"

 

SAMEDI 20 OCTOBRE - 10H

Guide : Nicolas Coriggio

 

          Au Moyen-Âge, le quartier Saint-Étienne est un espace dédié à l'artisanat. Dans ce lieu, fait de boutiques d'artisans et de petites habitations, vivent les petites gens, qui cultivent un goût du décor particulièrement raffiné dans leurs maisons. Les édifices de pouvoir quand à eux se distinguent de la masse par leur taille et leur ostension de luxe. 

          La Cathédrale n'est pas que la maison de Dieu, c'est avant tout la maison de l'évêque que coûte que coûte, on embellit. Une visite de l'édifice permettra de mieux comprendre les évolutions stylistiques de celle-ci.

 

RDV Place Saint Etienne (Métro François Verdier).

 

Tarifs :

5€/2€ pour les étudiants

Gratuit pour les adhérents

 



"RODEZ, RICHESSE DE L'AVEYRON"

          L'association Mirabili'art vous propose comme chaque année, une journée de visites afin de clore la belle programmation qui s'est déroulée tout au long de l'année universitaire. Cela vous permettra ainsi de découvrir un exemple du patrimoine riche et varié de l'Aveyron, département proche de la Haute-Garonne. Vous pourrez assister à une journée de déambulation dans la ville, au gré de visites de qualités, réalisées par des spécialistes et des acteurs du patrimoine local et profiter d'une expérience culturelle et humaine au cœur de partage de savoirs.

 

          La journée s'organisera en trois temps, soit trois visites guidées faisant toute l'objet de périodes et de thèmes différents : débutée avec la découverte de la cathédrale Notre-Dame de Rodez par Ariane Dor, conservatrice des Monuments Historiques, la journée se poursuivra par la présentation du Musée Soulages par Audrey Palacin, secrétaire de l'association. Enfin cette journée sera l'occasion de réaliser un parcours dans la ville sur le thème des hôtels particuliers à la Renaissance, commenté par Diane Joy, responsable du service du patrimoine de Rodez. 

 



QUAND LA PEINTURE ÉTAIT DANS LES LIVRES 

 

Les samedi 26 mai au 02 juin, à 14 h. 

Rendez-vous dans la cour principale de la Bibliothèque d'Etudes du Patrimoine, 1 rue du Périgord.

 

Guide : Josepha GUITEAU (Présidente de l'association Mirabili'art)

 

 

La visite consistera a vous montrer l'évolution de la production picturale à Toulouse de 1450 à 1540, par des livres enluminés et imprimés qui incarnent le mieux cette mutation. Les ouvrages qui feront l'objet de commentaires proviennent de collections locales et nationales, et se distinguent également par une exceptionnelle facture. Cette période charnière située entre la fin du Moyen Âge et le début de la Renaissance est marquée par le développement de l'imprimerie à Toulouse, qui ouvre un nouveau chapitre dans l'art du livre dans le Midi... Mettant fin à une autre ère, celle de l'art de la couleur.

 

*Adoration des mages, Initiale E détachée, Second antiphonaire de Mirepoix, Toulouse, vers 1533-1535. Feuillet sur parchemin, Foix, BM, ms. 47-48. 

 



EGLISES ET CATASTROPHES : DES PAROISSES TOULOUSAINES MISES A RUDES ÉPREUVES 

 

Le samedi 7 avril 2018, à 10 h.

Rendez-vous à l'église Notre Dame de la Dalbade, 30 rue de la Dalbade.

 

Guides : Oriane PILLOIX et Emeric RIGAULT 

 

Quant la menace ne vient pas du ciel, elle vient du fleuve... Les catastrophes ont souvent malmené les édifices emblématiques de Toulouse.

 

La tristement célèbre inondation de 1875 remplit d'eau l'église Saint-Nicolas du quartier Saint-Cyprien. La Vierge Noire de la Daurade ne pût sauver son écrin de la destruction après la dégradation de son couvrement. Le clocher de la Dalbade, fragilisé par l'ajout de la flèche du XIXe siècle, épargna miraculeusement le retable dans sa chute.

 

Reconstruits, restaurés, ces édifices font aujourd'hui pleinement parti du paysage culturel et religieux de la ville. Au milieu de ce parcours, le Pont-Neuf illustrera la lutte patiente, mais couronnée de succès, des Toulousains face aux crues de la Garonne. Chacun de ces événements sera l'occasion de nous arrêter sur l'histoire et l'architecture de ces édifices, dans une balade d'un quai à l'autre.  

 

RDV à 10 h devant l'Eglise Notre-Dame de la Dalbade (30 rue de la Dalbade, 31000 Toulouse - Métro Carmes). 

Tarifs habituels (5 euros tarif normal, 2 euros tarif étudiant, gratuit pour les adhérents). 


 

TOULOUSE RENAISSANCE

(nombre de visiteurs maximum atteint)

Le samedi 31 mars 2018, à 14h. Rendez-vous au Musée des Augustins.

Guide : Pascal JULIEN (commissaire d'exposition)

 

Peintures, sculptures, architecture, vitraux, pièces d'orfèvrerie, ou encore tapisseries... Que de splendeurs à Toulouse et à sa région proche au temps de la Renaissance. 

 

Au XVe siècle, notre belle ville s'affirme assurément comme capitale des arts, du savoir, et de la technique. Les décennies et le siècle suivant n'auront de cesse de poursuivre  et confirmer ces évolutions artistiques, qui participent aujourd'hui entièrement à la richesse de notre patrimoine.

 

Mené par d'éminents jeunes chercheurs, fruit d'une coopération internationale, le parcours de l'exposition Toulouse Renaissance réifie la réalité de l'oeuvre créatrice toulousaine, ses prétentions au prestige également, et son impact indéniable sur la région. 

 

 

Tarif exceptionnel : 4 euros non adhérents / Gratuit pour les adhérents. 


 

TOULOUSE A LA BELLE EPOQUE

 

 Le vendredi 2 février 2018, à 16h.

Rendez-vous à la croix occitane, place du Capitole.

 

Guides : Elia TASSELLI-FAURIE et Audrey PALACIN.

 

A l’aube du XXe siècle, quelle est la chanson qui fait tourner les têtes à Toulouse ? Car "il faut bien s’amuser, la vie n'est pas toujours rose"* !

 

Alors que le théâtre des Variétés s’anime avec comédies et vaudevilles, le cinéma fait son apparition à Toulouse. Chez les artistes, les architectes adoptent un Art nouveau prudent. On crée, on danse, on chante, on s’enivre... La Belle Époque n'a jamais aussi bien porté son nom.

 

*Jacques Arlet, Toulouse à la Belle Époque (1890-1910)



TARIFS

Gratuit pour les adhérents, scolaires et demandeurs d’emploi.
2 € pour les étudiants.
5 € pour les autres.

Mirabili’Art est une association à but non lucratif. Nos interventions ont pour principal objectif de partager nos savoirs afin de participer ainsi à la valorisation du patrimoine et à la promotion de la recherche universitaire. Les tarifs appliqués à nos prestations sont destinés à assurer le bon fonctionnement de l’association et sa pérennité.